La libération d'une âme... - One shot Nalu

La libération d'une âme... - One shot Nalu

Avant de commencer, je tiens à vous rappeler que ce One Shot est pour le concours de xMillyRepertory et que j'ai un défi : placer 6 mots en particulier. Les voici : 
Pluie, Bousculade, Menace, Chocolat en forme de coeur, Cicatrices, Coup de foudre
Alors ouvrez l'oeil, et le bon, pour les repérer ! ;)

----------------------------


C'était une journée magnifique à Magnolia. Les oiseaux chantaient, il y avait du soleil... Mais les habitants se méfiaient. À la météo, ils avaient annoncé de l'orage. Alors, ils surveillaient le ciel étonnement bleu.

Plus particulièrement, une blonde observait le ciel à travers une fenêtre, le regard vague et loin. Ses yeux marrons reflétaient une lueur de tristesse mais aussi une lueur d'espoir. Accoudée au bord de la fenêtre, elle réfléchissait. À quoi ? À comment se déclarer.

- Lu-chan ?...

La consternée se retourna pour voir une jeune fille aux cheveux bleus. C'était sa colocataire et meilleure amie, Levy. C'était une personne formidable. Elle avait toujours le coeur sur la main. Elle était aussi très optimiste et aimait plus que tout rendre service aux gens. Elle était aussi passionnée de livre qu'elle était petite.

- Quoi, Levy ?
- Pourquoi tu es déjà debout ?... Il n'est que sept heures du matin et on n'a cours qu'à partir de dix heures... Surtout que d'habitude, je dois te traîner hors du lit pour te préparer et qu'on est souvent en retard à cause de ça... souligna la bleue.

Lucy ne répondit pas et reposa de nouveau son regard sur le paysage de Magnolia qui s'offrait à elle. Le temps qu'il faisait ne l'affectait pas. Ni même les oiseaux qui gasouillaient, ou même les petits enfants qui couraient dehors en pyjama en rigolant.

- Alors, c'était vrai ?

Lucy se retourna, surprise.

- De quoi ?

Levy hésita un peu. Elle se dandinait, visiblement mal à l'aise. Au bout d'un moment, elle demanda :

- Tu vas vraiment... Te déclarer ?
- Oui, Levy. Et n'essaie pas de m'arrêter. Ma décision est faite. Et s'il ne veut pas de moi... Plus rien ne me rattachera à cette ville.
- Lu-chan, tu ne peux pas dire ça ! cria Levy, des larmes aux coins des yeux. Tu ne peux pas m'abandonner, moi ou Erza !
- Levy-chan !

Celle-ci releva la tête vers Lucy.

- C'est ma décision. Et ne t'inquiète pas, si jamais ça arrivait, je garderai contact. Et puis de toute façon... Tu pourrais t'en sortir sans moi ! Allez, Levy, va te préparer, la discussion est close !

La bleue baissa la tête. Elle se jeta dans les bras de son amie.

- N'oublie pas... Que je tiens à toi, Lucy. S'il te plaît, ne te refais plus de mal... rajouta Levy en désignant des petites cicatrices sur ses avants-bras.
- Promis, souffla Lucy.


▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒


Une fois devant l'école, Levy et Lucy entrèrent rapidement. Elles virent alors un attroupement de filles. Les bousculades étaient présentes. Mais, elles, elles étaient habituées et n'y firent pas attention. Mais en passant à côté, une jeune fille aux cheveux noirs et longs se fit éjecter de la foule et tomba sur Lucy. Elle se releva en lui souriant méchamment :

- T'existe encore toi ? Tu sais qu'il risquerai de t'arriver des bricoles si tu continues à me regarder comme ça ?
- Minerva, laisse la tranquille avec tes menaces à la noie ! répliqua Levy.
- Il se passe quoi, là ? fit alors une voix grave.

Lucy se retourna en entendant cette voix qu'elle connaissait. Un jeune homme aux cheveux roses et aux yeux verts les regardait, toutes les trois, l'air un peu perdu.

- Il se passe que cette satanée Minerva vient encore de menacer Lucy ! dit la bleue en levant les yeux aux ciel.
- Natsu-San ! dit cette dernière. Avec toute cette foule, je n'arrivais pas à vous atteindre ! J'ai quelque chose pour vous... se dandina-t-elle.
- Euh... Quoi ? fit Natsu en levant un sourcil.
- J'ai un cadeau pour vous !
- Il a compris, tu sais, je pense, soupira Levy, exaspérée.

Mais Minerva lui fit un regard assassin et sourit à son idole en lui tendant une boîte rose. Natsu était un peu perdu, mais il la saisit. Il l'observa sous toutes les coutures sans l'ouvrir. Lucy avait mal au coeur. Ce jeune homme était celui qu'elle aimait. Elle avait eu le coup de foudre pour lui. Elle ne s'en était pas rendue compte tout de suite, mais elle avait fini par le comprendre. Son coeur se serrait chaque fois qu'une fille allait lui parler et elle retenait sa respiration. Plus d'une fois elle avait pleuré en silence en le voyant accepter les avances d'une fille. Mais elle ne disait rien et lui souriait quand il lui annonçait la nouvelle. Lui, il ignorait tout de ses sentiments. Il ne savait pas ce que ressentait la jeune fille chaque fois qu'il embrassait une autre qu'elle. Il ne pensait qu'à ses yeux, il n'était que son meilleur ami. Mais elle, elle n'avait jamais perdu espoir et elle voulait absolument se déclarer avant que sa dernière lueur d'espoir ne soit brisée. Un cri d'excitation mit fin à ses pensées.

- Alors, Natsu-San ! Tu ouvres ? s'excita Minerva.
- Ah ? Heu... Ok, si tu veux...

Il ouvrit la boîte, peu enthousiaste. Il ouvrit grand les yeux en voyant ce qu'il y avait à l'intérieur et s'écria :

- Des chocolats ! Miam !
- Des chocolats en forme de coeur, précisa Minerva, fière de son idée.
- Ouah... On a jamais vu ça, commenta Levy, ironique. Puis elle rajouta, moqueuse : D'ailleurs, je savais pas que c'était la Saint Valentin.
- Avec Natsu-San, c'est la Saint Valentin tous les jours ! dit elle avec un regard noir.
- Bah... Euh... Merci, Minerva. dit Natsu, décidément pas réveillé.
- Natsu... souffla Lucy.
- Hmm ? demanda-t-il en se retournant.
- J'aimerai te parler ce soir, dit-elle doucement, son coeur battant la chamade.
- Si tu veux ! Ça fait longtemps qu'on est pas rentrés ensemble Luce ! dit-il, enthousiaste, en lui souriant.

Elle lui rendit son sourire et la cloche sonna, indiquant à tous les étudiants de se rendre dans leur classe. Lucy, Natsu et Minerva se dirigèrent chacun vers la classe 3-A tandis que Levy, elle, se dirigeait vers la classe 3-C. Des que Lucy posa un pied dans la classe, une chose non identifiée rouge se jeta sur elle.

- LUCYYY !!!!
- E... Erza... articula-t-elle péniblement, étouffée par son amie.
- J'ai vu que t'étais à l'heure aujourd'hui ! s'enthousiasma la rousse en se détachant d'elle.
- Et ?...
- C'est un miracle ! Je n'aurai pas à te faire la morale !
- Ouai... C'est cool...

Erza leva un sourcil devant la mine préoccupée de son amie. Mais elle préféra en faire abstraction et elle lança la conversation qui se stoppa à l'arrivée du professeur. Tous les étudiants regagnèrent leur place, certains en ronchonnant. Lucy, elle, ne broncha pas en regagnant sa place à côté de Natsu. C'était un cours de maths, elle n'appréciait pas particulièrement cette matière, mais elle décida d'écouter le cours. C'était sans compter sur son voisin de table...

- Oye, Luce !
- Hmm ?
- Dis, t'as quoi depuis ce matin ?
- Comment ça ? s'étonna-t-elle.
- Ben... On dirait que tu m'évites. Tu m'as même pas dit bonjour ! s'indigna Natsu.

Lucy pouffa face à sa remarque. Mais en voyant le regard du prof, elle se ressaisit et se remit à écouter le cours.

- Luuuuce !
- Quoi encore ?
- Mais je m'ennuie, moi ! Pourquoi tu me parles pas ? demanda-t-il avec une tête de gamin.
- Parce que.
- C'est pas une réponse !
- Bien sûr que si !
- Mais non !
- Si !
- Pfff... soupira-t-il en détournant la tête de gamin boudeur qu'il avait adoptée.
- Pourquoi tu boudes petit dragon ? demanda-t-elle, attendrie.
- Parce que !
- Allez, dis moi !
- Non ! Je te dirai pas, na !
- JE VOUS DÉRANGE PAS, LES AMOUREUX ?! cria le professeur, visiblement énervé. SORTEZ DE LA SALLE ! VOUS ÊTES EXCLUS JUSQU'À LA FIN DU COURS !
- Hein ? Mais...

Avant que Lucy ne puisse finir sa phrase, Natsu plaqua sa main sur sa bouche pour la faire taire. Il l'entraina hors de la classe en saluant le professeur au passage. Il ne lâcha pas Lucy et l'amena dans la cour. Il se mit devant un arbre et s'assit en lâchant finalement la blonde. Celle-ci le regarda sans comprendre et il lui fit signe de s'asseoir à côté de lui, ce qu'elle fit immédiatement.

- Dis, Luce... commença-t-il doucement, en la regardant dans les yeux.
- Heu... Qu'est-ce qu'il y a ? demanda-t-elle, en rougissant un peu.
- Tu en veux ? s'écria-t-il en lui tendant la boîte de chocolats que lui avait offert Minerva.
- Heu... C'était pas censé être pour toi ? s'étonna-t-elle.
- Bah... Si. Mais, on s'en fiche !

Lucy rigola et ils continuèrent à discuter en mangeant les chocolats jusqu'à la sonnerie.


▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒


- LUCYYYYYY !!!!
- Aye...? Er... Za ? demanda Lucy, un peu effrayée par l'aura démoniaque de son amie.
- Je vois que tu as repris tes habitudes... commença-t-elle d'un air effrayant.
- Et...?
- C'est impardonnable !
- M... M... Mais... C... C'est Na... Natsu ! C'est lui qui m'a parlé ! s'écria Lucy en pointant son doigt sur le coupable.
- Natsu...? demanda Erza qui bouillait de rage.
- Ah, salut, Erza ! Euh... Pourquoi tu me regardes comme ça ?
- Tu as osé mêler Lucy à tes bêtises ?! C'est impardonnable !
- Mais... Euh...

Heureusement pour lui, la cloche sonna la fin de la pause. Il attrapa le bras de sa meilleure amie et courut se réfugier dans la classe. Elle le suivait en rigolant, n'entendant pas la petite voix qui murmurait des paroles :

- Sache, Lucy, que mes menaces ne sont jamais à la légère... Et que tu vas bientôt le comprendre.


▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒


La nuit était tombée, et les cours étaient terminés. Deux silhouettes se baladaient dans les couloirs de l'école.

- Franchement, Nat'... T'aurais pu me dire que t'avais une heure de colle, soupira la blonde.
- J'avais oublié, ça va !
- Regarde, maintenant, il fait nuit !
- Combien de fois va falloir que je m'excuse ? demanda-t-il, bien conscient qu'elle ne l'écoutait pas.
- Pff... Je vais faire un tour aux casiers, j'ai oublié quelque chose, commence à avancer.
- Tu veux pas que je t'accompagne ? s'étonna Natsu.
- Nan, je devrai réussir à marcher sans toi, fit-elle, ironique.
- Bon, si tu veux... s'avoua-t-il, vaincu.

Lucy lui fit un sourire et rebroussa chemin pour elle aux casiers. Le moment fatidique allait arriver et elle stressait. Cependant, elle avait l'impression que quelqu'un la suivait et aussi un mauvais pressentiment... Elle se retournait à chaque pas, mais ne voyait rien. Elle se dit que, d'un côté, elle avait l'air bête à faire ça. Du coup, elle arrêta et préféra accélérer sa marche. Mais un bruit de pas lui fit tendre l'oreille, sans pour autant se retourner. Ce qui fut une grave erreur. Une main s'écrasa sur sa bouche pour l'empêcher de crier et une autre main attrapa son bras pour le mettre dans son dos.

- Bah alors Heartfilia ? On ne sait pas se défendre ?

Cette voix, elle la reconnut tout de suite. Minerva. Un sentiment de terreur s'installa dans le coeur de Lucy. Cette fille était capable de tout. Tout. Tout. Tout.

- Si tu parles, je te tue. Clair ?

Lucy hocha doucement la tête. La peur nouait son ventre. Elle se souvenait d'une fois où elle avait protégé un autre élève de ses coups, et elle lui avait écrasé la tête contre un arbre. Lucy avait eu une fracture au crâne. Minerva enleva sa main de sa bouche et Lucy se retourna pour la regarder. Ses yeux s'ouvrirent en grand en voyant ceux de Minerva. Ils étaient rouges, signe qu'elle avait pleuré, et une lueur de folie les illuminait. Son coeur accéléra.

- Suis-moi sans protester, dit-elle glacialement.

Elle l'emmena jusqu'à des escaliers que la blonde reconnu. C'était ceux qui menaient au toit. Et Minerva la poussait pour monter. Mais elle ne pouvait rien faire. Elle montait, impuissante, se demandant quel serait son sort. Mais surtout, pourquoi lui faisait-elle ça ? Une fous sur le toit, elle se rendit compte que la pluie tombait. 《Ironique》pensa la blonde. Une moment terrifiant accompagné de la pluie. Une douleur si forte dans le dos la fit sortir de ses pensées et tomber à terre. Minerva venait de lui donner un coup de genou dans le dos. Lucy se retourna vers elle, toujours à terre. Des larmes coulaient sur les joues de son ennemi. Elle ne put s'interroger plus longtemps quand à leur existence, car Minerva venait de lui assener une coup de pied dans le ventre. Lucy se plia en deux de douleur. Mais elle finit par demander :

- Pourquoi... Tu fais... Ça ?

Un sourire s'étendit sur les lèvres de la noire qui lui asséna un nouveau coup.

- Je croyais t'avoir interdit de parler ! Et ta question... Tu le fais exprès, n'est ce pas ?!
- Je ne vois pas de quoi tu parles ! cria Lucy, désespérée.

Comme simple réponse, elle reçu un nouveau coup.

- Tu le sais très bien... Tu le sais... Très bien... sanglota Minerva, tremblotant légèrement.

Minerva tomba à genoux, les larmes dévalants ses joues. Devant cette réaction, Lucy s'approcha doucement d'elle. Deux bras encerclèrent maternellement Minerva. Elle se laissa faire.

- Raconte moi tout, souffla la blonde, doucement.
- Je...
- Fais moi confiance, au moins pour cette fois, lui sourit-elle faiblement.
- ... Très bien.


*~ Flash Back ~*

Minerva se dirigeait à grands pas vers un jeune homme, le coeur battant la chamade. Elle avait tout sacrifié pour lui. Il était hors de question qu'elle renonce maintenant.

- Natsu ! cria-t-elle.
- Hmm ? fit-il en se retournant.
- Je... J'ai quelque chose à te dire.
- Ça peut pas attendre ? Là on doit aller en classe.
- N... Non ! C'est très important ! paniqua-t-elle à l'idée qu'il parte sans l'avoir écoutée.
- Bah, vas-y, alors, soupira-t-il.
- Al... Alors, je v... voulais te d... dire que...
- Que ?
- Je... Je... Je t'... Je t'aime ! cria-t-elle.
- Hein ? Euh... Je suis désolé, mais...
- J'ai compris, fit elle d'un air sombre en le coupant.

*~ Fin Flash Back ~*



- Mais... commença Lucy, étonnée.
- Non. Laisse moi finir, je t'en prie, pleura Minerva.
- Je... Vas-y.
- Eh... Eh bien... Je l'ai entendu... Discuter avec... Son... Meilleur... Am... Ami... Il... A dit... Aimer quelqu'un...
- Mais...! Mais qui c'est ?... demanda Lucy, tremblotant légèrement. D'habitude, il me dit tout ! Il ne m'a rien dit !

Des larmes apparurent aux coins de ses yeux. Voulait-il la remplacer, elle, sa meilleure amie ? Elle aussi se mit à pleurer. Elle ne voulait pas disparaître de sa vie. Non, même si elle était condamné à rester éternellement son amie, et rien de plus. Elle ne voulait pas.

- Lucy... Pour... Quoi tu pleures ? lui demanda Minerva, hoquetant un peu.
- Je... Tu le sais très bien ! Moi aussi je l'aime ! Moi aussi !
- Mais je croyais... Que tu ne l'aimais pas...
- H...Hein ?
- Je croyais que tu jouais avec ses sentiments... dit-elle en souriant tristement.

Lucy hoqueta de surprise. C'était pour ça ?

- Je... Suis désolée. Tellement désolée. Je t'ai fais tant de mal... Je devrais disparaître !

La tête de Minerva tourna. Lucy venait de la gifler. Mais avant qu'elle ait pu réagir, la blonde parla :

- Alors, tu vas abandonner juste pour ça ? Tu vas abandonner tes rêves, tes amis juste parce que tu m'as mené la vie dure ? Dans ce monde, personne n'est parfait. Combien de fois me suis-je relevé ? Autant de fois que je suis tombée. Combien de fois me suis-je combattue ? Autant de fois que j'ai eu d'adversaires. Et même si j'ai voulu abandonner, baisser les bras, j'ai continué ! J'ai continué ! Pour tous mes amis qui ont supporté mes pleurs et mes gémissements ! Pour tous mes amis qui m'ont séché mes larmes ! Pour tous mes amis qui m'ont tendu la main ! Pour tous mes amis qui m'ont aidée ! Pour Levy et Erza ! Pour Mirajane, qui est morte en me sauvant d'un camion ! Pour ma mère qui est morte en me protégeant de mon père ! Pour tous ceux qui se sont sacrifiés pour moi... tout en clamant haut et fort à Minerva, sa voix se brisa. Tant de gens étaient morts pour elle... Je continuerai à avancer ! Peu importe les obstacles ! Je les passerai ! Pour toutes les personnes que j'aime ! Alors, toi aussi, Minerva...
- Je... Lucy, dit-elle, les larmes coulants de plus belle.
- Chut. Laissse-moi terminer.
- Lucy ! Je n'ai pas d'amis ! Depuis toute petite, on me hait ! On me hait juste car je suis la fille de monsieur Orlando, l'ancien directeur de l'école ! Il était horrible !
- Chut. Il y a bien une chose que tu m'as apprise.
- Que...?
- C'est que les pires ennemies peuvent devenir des amies proches et chères à notre coeur, fit-elle, en lui souriant et la serrant de plus belle.
- Lucy... sanglota Minerva.
- Chuuut. Je suis là, la rassura-t-elle d'un air maternel.
- La personne qu'aime Natsu...
- Oui ?
- C'est...


▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒ ღ ▒


- Bah dis donc, t'en as mis du temps, Luce ! Eh mais attends...

Natsu se figea. Lucy revenait vers lui, le sourire au visage. Mais elle était trempée et couverte de bleus.

- Luce...
- Quoi, Nat' ?
- T'as foutu quoi ?! s'écria-t-il, affolé.
- Rien du tout. Rien qui te concerne, répondit-elle, souriante.

Était-elle inconsciente ? C'était là la pensée de Natsu.

- Chut, mon grand. Je suis parfaitement consciente.
- Hein ?
- T'as parlé à voix haute. Baka.
- Heiiiiiin ?
- Je t'aime aussi.
- Heiiiiiiiiiiiiin ?
- Tu ne m'aimes pas ?
- Que... Mais qu'est ce que tu racontes Luce ? T'as de la fièvre ?!
- ... Baka, dit-elle en le frappant. Dis, Natsu, tu m'aimes ?
- Bien sûr que oui ! Je... il s'arrêta en rougissant.
- Eh bien, moi aussi, sourit-elle.

Puis elle partit en courant. Natsu resta planté quelques secondes, puis, le temps que l'information atteigne son cerveau, il lui courut après. Finalement, il réussit à la rattraper.

- Attends... C'est vrai ? s'étonna-t-il.
- ... Bah nan. C'est une blague, dit-elle, blasée.
- Ah.
- Mais quel idiot ! s'exaspéra-t-elle.

Et elle l'embrassa. Comme ça.

Et sous la pluie et dans la nuit, on pouvait voir deux jeunes gens s'embrasser amoureusement et une autre jeune fille les applaudir en cachette.



La libération d'une âme... - One shot Nalu
La libération d'une âme... - One shot Nalu


Yo !
Je sais que ce One shot devait arriver avant, maiiiiiis...
J'ai eu quelques petits contre temps. (Dont la flemme u.u)
Mais le voilà ! Bon, il n'est pas super, mais moi ça me va.
Là, vous êtes obligés de me donner votre avis ;-)
Nombre de mots : 3132

Tags : Fairy Tail - One shot - La libération d'une âme... - NaLu

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.25.213) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Kataki-Neko-Chan

    05/06/2017

    Tempete-de-plume wrote: "Ah bon ? Meuh non faut pas ^^"

    Si j'ai bâclé la fin j'la trouve trop cul-cul T-T

  • Tempete-de-plume

    05/06/2017

    Ah bon ? Meuh non faut pas ^^

  • Kataki-Neko-Chan

    04/06/2017

    Tempete-de-plume wrote: "Ton OS est génial !! J'ai adoré ^^"

    Merci mais je dois avouer que j'ai honte de celui ci >o<

  • Tempete-de-plume

    04/06/2017

    Ton OS est génial !! J'ai adoré ^^

  • Kataki-Neko-Chan

    15/04/2017

    elecim57100 wrote: "j adore"

    Tant mieux ^^

  • elecim57100

    15/04/2017

    j adore

  • Kataki-Neko-Chan

    09/04/2017

    ToukaYuukiFT wrote: "alors la j'adore la fin :3 meme moi j y arrive pas a ce genre de conclusion...suis toujours sur du drama ça m'embete....><"

    Ah bon ? Je trouve ce one shot craqué personnellement xD Je suis très dramatique, je me suis retenue de pas faire un bad-end, au départ j'voulais faire genre une histoire où Lucy se suicide... uu'

  • ToukaYuukiFT

    09/04/2017

    alors la j'adore la fin :3 meme moi j y arrive pas a ce genre de conclusion...suis toujours sur du drama ça m'embete....><

  • Kataki-Neko-Chan

    01/04/2017

    Anonyme wrote: "C'est trop bien (c'est le 1er texte que je lis sur sky et j'ai jamais lu un manga) ^^"

    Contente que ça te plaise ! Ah bon ? Il y en a des bien mieux tu sais ! ^^ Tu n'as jamais lu de manga ? Je te conseille d'en lire si tu peux, c'est génial ~

  • Anonyme

    01/04/2017

    C'est trop bien (c'est le 1er texte que je lis sur sky et j'ai jamais lu un manga) ^^

Report abuse